C. Lévêque
143
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-143,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

C. Lévêque

Parler à un mouton, Claude Lévêque
Éditions Jannink, collection L’Art en Écrit

 

La collection L’art en écrit des éditions jannink voit le jour en 1991 sous l’impulsion de son dirigeant, Baudouin Jannink. Elle est constituée d’écrits d’artistes à tirage limité, accompagnés d’œuvres originales. Baudouin Jannink invite les artistes plasticiens à écrire, les bousculant parfois dans leur pratique habituelle. Il ne s’agit pas là de textes théoriques ou d’anecdotes expliquant un projet artistique, ce sont bien des œuvres à part entière.

 

 

C. Lévêque propose des fables et des dessins réalisés avec différents stylos bille et feutres de couleurs, mêlant poésie, récits autobiographiques et fiction. Éblouissant dans chacune de ses pratiques artistiques, Claude Lévêque l’est également dans l’écriture. Parler à un mouton oscille dans un équilibre fragile entre humour, gravité et nostalgie. L’écriture est poétique, parfois crue, aussi onctueuse que voltigeuse. Les pages se succèdent dans un univers supposément enfantin, où dessins et mots se mêlent.

 

Le texte « inutile mais burlesque » est infiniment riche avec ses multiples niveaux de lecture et références populaires. Claude Lévêque nous emmène partout : des restaurants de province à Nevers, des highways du désert à Vichy. Mais par dessus tout, c’est David Bowie qu’il admire. Seuls les lecteurs les plus éclairés, plongés dans ses souvenirs et fantasmes, sauront démêler le vrai du faux. Qu’importe. Le but n’est pas de décortiquer le texte pour en extraire la vérité, mais de partager ces quelques fables inattendues.

Description

Parler à un mouton, Claude Lévêque, 48 p., broché sous jaquette, 275 exemplaires.

Date

16 janvier 2016

Catégorie

édition